Historique du programme

Historique du programme
Pour répondre aux évolutions technologiques en matière de communication électronique, le Département des Landes a réalisé en 2013 un Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique.

Constat

Le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) réalisé en 2013 a permis d'observer que :

  • les 2 Communautés d'agglomérations du département allaient être desservies en fibre à l’abonné d’ici 2020 : soit par une action privée portée par Orange sur le Marsan Agglomération (zone conventionnée), soit par l’action mise en œuvre par le Grand Dax sur son territoire. 
  • 70% des Landais, hors agglomération, avaient un accès à internet insuffisant (moins de 8Mbits/s).

L'objectif initial consistait alors à amener un réseau de fibres optiques à 70% des Landais et permettre ainsi à plus de 80% des foyers, entreprises et établissements publics d’accéder à un débit au-delà de 8 Mbits/s d’ici 2025. Les autres devant bénéficier d’une offre satellitaire.
D’un commun accord avec la Région et les Communautés de communes, le Département des Landes a confié au SYDEC l’aménagement numérique du territoire. Le pôle numérique du SYDEC a donc à charge la mise en œuvre de ce programme reflétant désormais la volonté régionale, départementale et locale. Le Programme de travaux a débuté en 2016.

Télécharger le SDTAN des Landes :

Ce que prévoyait le Programme Public Départemental de 2016 

Enjeux

Un programme de travaux réparti en 2 phases de 5 ans :

  • la construction d’un réseau de fibres optiques connectant 153 000 locaux dont 90 000 en 1ère phase, et dont l’exploitation et la commercialisation sont déléguées à la Société Publique Nouvelle-Aquitaine THD créée par le SYDEC et 6 autres départements,
  • Amélioration de l’accès à internet au travers d’opérations de montée en débit pour environ 10 000 foyers sur 54 communes dès la 1ère phase. Cette opération est désormais finalisée. 
  • le lancement des aides à l’accès à internet par satellite.

Préconisations

Pour réaliser la transition vers la fibre optique pour 70% des Landais, le Schéma initial préconisait que l’action publique :

  • Cible les territoires sans aucune intervention d’ores-et-déjà initiée,
  • Soit fédérée au sein d’une même structure et mutualise au mieux les infrastructures et réseaux existants afin de minimiser les coûts,
  • Déploie toutes les technologies disponibles pour amener une réponse adaptée à tous les territoires.

Un investissement estimé à 176 M€ sur 10 ans, dont 109 M€ fléchés sur la 1ère phase (2016-2021).

carte FTTH 2016

Une couverture 100% fibre optique en 2022

Si lors de l’élaboration du SDTAN en 2013, les objectifs initiaux du Département permettaient d’envisager le déploiement de la fibre optique pour 70% des Landais et un débit minimal de 8 Mbits/s pour plus de 80% des foyers, entreprises et établissements publics, le nouveau cadre réglementaire (AMEL) mis en place en 2018 par le Gouvernement a dopé les ambitions numériques du Département.

Les Appels à Manifestation d’Engagement Locaux (AMEL) auprès des opérateurs privés sont lancés à l’initiative des collectivités territoriales, et le Département des Landes est l’un des premiers à se saisir de ce nouveau dispositif. La consultation des opérateurs est menée de mars 2019 à juillet 2019. L’ensemble des opérateurs privés, identifiés par l’État, ont été consultés et 5 ont participé à la consultation. C'est finalement la contribution d’Altitude Infrastructure qui est retenue.

Le projet s’inscrit en complément du Réseau d’Initiative Publique déjà engagé (géré par la SPL Nouvelle Aquitaine) et de la zone AMII (Orange) afin de raccorder les prises non prévues dans ces deux premiers réseaux. Altitude Infrastructure s’est engagé à couvrir intégralement sur fonds propres 105 000 prises d'ici fin 2022...de quoi apporter le très haut débit (plus de 30 Mbits/s) à 100 % des Landais d’ici fin 2022.

Le réseau public :

96 000 prises optiques publiques vont être installées d'ici 2022, ce qui représente un investissement de 112 M€.

Le Département des Landes prend à sa charge le financement complémentaire de 10 M€ nécessaires à la construction des 6 600 nouvelles prises optiques qui n’étaient pas prévues dans le schéma initial.

Le réseau privé :

Altitude Infrastructure s’est engagé à investir 153 M€ afin de couvrir intégralement sur fonds propres 105 000 prises d'ici fin 2022.

 

carte FTTH 2022