Communication et cartographie : le bon duo pour la sécurité des réseaux

Communication et cartographie : le bon duo pour la sécurité des réseaux
En tant qu’autorité organisatrice de la distribution de l’électricité et du gaz, maître d’ouvrage des travaux d’éclairage public et chargé de son entretien sur les 327 communes landaises, le SYDEC a une responsabilité de sécurité sur ses réseaux. Grâce à l’anticipation de la réglementation sur le géoréférencement des réseaux et la simplification des démarches, le Syndicat parvient à établir des pratiques plus saines.

En tant qu’autorité organisatrice de la distribution de l’électricité et du gaz sur le territoire, maître d’ouvrage des travaux d’éclairage public et chargé de son entretien sur les 327 communes landaises, le SYDEC a une responsabilité de sécurité sur ses réseaux.
Grâce à l’anticipation de la réglementation sur le géoréférencement des réseaux et la simplification des démarches, le Syndicat parvient à établir des pratiques plus saines.

Le service Cartographie complète le relevé du patrimoine et le géoréférencement, classe A, de tous les réseaux d’éclairage des Landes.

À quoi vont servir ces données ?

Aujourd’hui, tous nos réseaux d’éclairage public sont géoréférencés et intégrés dans notre outil Géolux. Ces données sont constamment mises à jour. Tous les travaux sont géoréférencés et ajoutés automatiquement dans notre Système d’Information Géographique.

Cette cartographie a plusieurs utilités :

  • répondre à la réglementation qui nous invite au géoréférencement en tant qu’exploitant des réseaux.
  • autoriser et gérer les actions accès réseaux : les entreprises peuvent renseigner, grâce à un logiciel, le lieu où elles interviennent afin d’éviter d’éventuelles co-activités.

Ces outils nous permettent de faciliter la communication et d’accéder à des informations simplement et rapidement.

Qu’en est-il des autres réseaux ?

Le portail Électricité permet aux intervenants de retrouver en détail l’ensemble des interventions réseaux électriques au quotidien. Des programmes hebdomadaires sont envoyés une fois par semaine avant les interventions par les entreprises travaux et les intervenants
du SYDEC. Ceux-ci sont ensuite vérifiés et validés. Ce suivi précis et régulier nous permet vraiment de sécuriser les intervenants : il faut éviter qu’une personne intervienne sur une partie du réseau sans savoir que nous travaillons dessus, sous peine de risque d’électrocution.

Pour les réseaux constituants la montée en débit, les travaux de géoréférencement sont en cours.

Enfin, pour les réseaux d’eau et d’assainissement, nous tenons compte de la réglementation pour intégrer ces données à notre SIG.

À court et moyen terme, quels sont les projets et les objectifs ?

Nous avons sensibilisé les élus et les agents pour recenser les interventions menées sur nos réseaux. Aujourd’hui, notre objectif est inchangé : la communication et la sensibilisation sont primordiales. Nous constatons qu’il y a encore une méconnaissance des démarches dans certaines communes et nous observons parfois des interventions et travaux réalisés sans notre consultation. La sécurité des personnels reste notre enjeu.