Sainte Eulalie en Born : Création d'une nouvelle station d'épuration

Située à 1km au sud-ouest du centre bourg de SAINTE-EULALIE-EN-BORN, la nouvelle station d'épuration (STEP) de la commune a été officiellement inaugurée vendredi 7 octobre 2011. Cette nouvelle installation, de type boue activée aération prolongée de 4 000 équivalent habitants (EH) pour le traitement des effluents de la commune, dispose désormais d’une capacité suffisante pour répondre à la population actuellement raccordée, mais également à celle qui le sera à plus long terme ainsi qu’aux projets de développement économique prévus.

Une nouvelle station d'épuration à Sainte Eulalie en Born

Rappelons qu’avant cette réalisation, les eaux usées de la commune étaient traitées par une station d’épuration d’une capacité de 1 800 EH, devenue aujourd’hui insuffisante avec l’augmentation du nombre d’habitants de plus en plus poussée depuis les années 1980, et surtout en période estivale.

Le SYDEC désigné comme maître d’ouvrage

La commune de SAINTE-EULALIE-EN-BORN a transféré au SYDEC ses compétences en matière d’assainissement collectif le 31 mars 2004.

La construction de ces nouvelles installations s’est donc déroulée sous la maîtrise d’ouvrage du Syndicat d’Equipement des Communes des Landes (SYDEC).

Une nouvelle station d’épuration en lieu et place de la station existante

L’ancienne station, maintenue en service durant les travaux, a été détruite. Seul l'ancien bassin d'aération de 280 m³ a été conservé pour servir de bassin tampon en cas de pluies ou d'orages importants. La nouvelle station peut traiter un débit journalier de 819 m³ et un débit de pointe de 96 m³/h.

Recyclage des boues

Après le traitement des eaux, les boues extraites sont stockées dans un silo épaississeur en attendant d'être compactées. Elles sont ensuite expédiées à THALIE, l’usine de valorisation des boues des Landes, située à Campet-et-Lamolère. Ces résidus recyclés sont directement utilisables comme engrais naturels pour l'agriculture.

Plus de 1,2 millions d'euros investis

La réalisation de la station a coûté 1 620 000 €. Quant aux frais de fonctionnement annuels, hors frais de personnel et hors charges de renouvellement, ils sont estimés à 35 000 euros HT.