Programme de renouvellement des lampes à vapeur de mercure estimé à 26 millions d’euros

Dans le cadre du règlement européen publié le 23 mars 2009 et mettant en oeuvre la directive européenne de 2005, un certain nombre de lampes énergivores et peu efficaces sont amenées à disparaître du parc d’éclairage public français d’ici 2015, tout comme récemment les lampes à incandescence pour les particuliers.
A compter d’avril 2015, les lampes à vapeur de mercure (ou ballons fluorescents) seront définitivement retirées de la vente. Face à cette nouvelle contrainte européenne, le SYDEC a engagé un programme de réhabilitation de l’éclairage public. L’enjeu est important puisque c’est en moyenne 40% d’économie sur la consommation électrique qui sera réalisée pour chaque lampe remplacée.

Quelques chiffres

D’ici 2015, ce sont 25 000 luminaires qui sont à remplacer dans tout le département.

 A ce jour, seuls 590 foyers ont été changés mais 10 000 sont actuellement en cours de réalisation ou d’étude.

Le programme de renouvellement des lampes à vapeur de mercure mené par le SYDEC est estimé à 26 millions d’euros.